Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Nous contacter

Section Daniel MAYER Canton de Mundolsheim
Fédération du Bas Rhin du Parti Socialiste
8 rue Saint-Ehrard - 67100 Strasbourg
Courriel : ps.mundolsheim@gmail.com

Recherche

Archives

4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 06:12

 

 

rebsamen.jpg


François Rebsamen, maire de Dijon est un des bons spécialistes des questions de sécurité. Son nom est souvent évoqué pour tenir le poste de futur ministre de l’Intérieur en cas de victoire de François Hollande. Il répond aux questions de "20 Minutes" sur les questions de sécurité.


Vendredi, la DCRI a arrêté 17 islamistes dont le groupe avait été dissous dès le 29 février. Y voyez-vous de l’opportunisme politique en pleine campagne présidentielle?


Je n’ai pas les éléments pour répondre à cette question et je fais confiance au travail des hommes de la DCRI. C’est toujours facile de dire après que l’on aurait pu agir plus tôt. Ce qui me gêne par contre, c’est la présence de caméras au moment des arrestations. Il y a un côté exhibitionniste.


Ce week-end, Nicolas Sarkozy a prôné la perpétuité pour les auteurs de «crimes sexuels répétés». Quelle est votre opinion sur ce sujet?


Je regrette que l’on empile les lois les unes sur les autres sans en évaluer l’efficacité. Depuis 2002, Nicolas Sarkozy et la droite ont voté 26 lois concernant la sécurité. Les policiers et les juges demandent d’eux-mêmes que l’on stoppe cette inflation. Nous devons évaluer tout ça, mettre un terme à la politique du chiffre et mettre en adéquation les moyens et les objectifs.


Justement, le projet PS souhaitait recréer 10.000 postes dans la police et la gendarmerie. Hollande a proposé d’en créer 1.000 par an. Pourquoi ce recul?


François Hollande a estimé qu’il y avait des priorités budgétaires, en premier lieu l’Education nationale. Vient ensuite un autre ministère régalien, la sécurité. Et je vous ferai remarquer que cela fait quand même 5.000 postes en plus sur le quinquennat. L’important sera de redéployer les forces dans une centaines de zones prioritaires. Ce ne sera pas le ministre en charge qui décidera de ces zones mais la représentation nationale, moins soumise aux pressions des uns et des autres.


Comment choisir ces zones?


En fonction des chiffres de la délinquance, des violences faites aux personnes, qui sont en augmentation de 26% depuis 10 ans, du trafic de drogues, des réseaux mafieux, du trafic d’armes. Je ne veux pas citer de villes en particulier pour ne pas stigmatiser. Et puis il ne faudra pas non plus oublier certaines zones périurbaines ou certaines territoires ruraux qui ont beaucoup pâti de la baisse des effectifs dans la gendarmerie.


Les policiers et les gendarmes se plaignent également de la baisse des budgets de fonctionnement. Certaines mairies sont obligées de prêtes des voitures à la police…


Lire la suite : 

http://www.20minutes.fr/presidentielle/909479-francois-rebsamen-nous-angeliques-delinquants

 

 

Repost 0
Published by Parti socialiste Mundolsheim - dans Parti socialiste
commenter cet article
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 10:23

20120323_195529.jpg

 

 

 

A l'invitation des 4 sections du secteur (bientôt 5 avec celle du canton de Geispolsheim en voie de constitution) c'est dans un restaurant de Lingolsheim archi plein qu'a été lancé la campagne pour François Hollande dans ce territoire à la fois urbain et rural.

Il faut dire que les actions sur le terrain ont débuté il y a quelques semaines déjà, et que l'important de cette soirée était pour les élus, militants et sympathisants socialistes, de pouvoir partager les espoirs mis dans cette campagne présidentielle. On y parla beaucoup de plannings, de porte à porte auprès des électeurs et de ces opérations coup de poing qui devraient s'en suivre, une façon comme une autre de montrer la présence du Parti socialiste dans un territoire où l'affluence enregistrée lors du vote des primaires de 2011 autorise des lendemains porteurs d'ambitions et de projets.

   
Pour la petite histoire, on se souviendra que la réforme Marleix a rattaché 3 communes (Illkirch, Souffelweyersheim et Reichstett) aux 2ème et 3ème circonscriptions avec l'espoir, inavoué pour certains stratèges à droite, de compliquer la tâche des candidats de gauche qui se présenteront aux futures élections législatives.

Sans doute faut-il également se rappeler ce que dans ce territoire, des décennies de politiques au fil de l'eau ont créé comme problèmes (déplacements, mixité générationnelle et sociale, mitage des territoires, perturbations des écosystèmes, etc) et dont il s'agit aujourd'hui de réparer les dégâts.

   
Mais dans l'immédiat c'est bien du programme de François Hollande dont il a été question et de la meilleure façon de le décliner au plus proche du quotidien des habitants.

Chacun sait que la crise existe et que nous la surmonteront d'autant mieux que nous saurons faire partager les efforts à la hauteur des possibilités de chacun.

Chacun sait également que cette volonté de François Hollande doit aller de pair avec la capacité de susciter la confiance envers un avenir dont il s'agit de repenser l'architecture.

   
Alors que l'économie et la finance dominent outrageusement les relations sociales et la redistribution des richesses, savoir redonner du sens à la solidarité et à la justice sociale est un engagement qui concerne chacun d'entre nous, là où nous vivons, travaillons et tissons du lien social. Tel est aussi cet engagement dont il fut question hier soir et qu'il s'agira de développer au jour le jour avec application et constance, partout ou cela sera nécessaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Parti socialiste Mundolsheim - dans Parti socialiste
commenter cet article
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 20:26

 

 

CUS100_000.jpg

 

Une répartition équitable des voix pour les 33 bureaux de vote strasbourgeois, 16 affichant leur préférence pour François Hollande et 16 autres pour Martine Aubry (si l'on excepte le bureau de vote de Hautepierre Eléonore donnant 54 voix à chacun des deux candidats). Ce premier constat en appelle cependant d'autres dans l'attente des données fines qui ne manqueront pas de répondre aux commentaires à chaud des lendemains d'élections.

 

Avec plus de 7% des inscrits, on a moins voté à Strasbourg  qu'à Paris (14% des inscrits) mais plus que dans la CUS ou le reste du département.

 

Un résultat logique au vu de la densité des bureaux de vote, bien plus nombreux à Strasbourg que partout ailleurs dans le département . Un résultat conforme également aux attendus  des dernières consultations électorales où la gauche, et plus spécialement le Parti socialiste, réalisent des scores supérieurs à ceux enregistrés dans les campagnes ou villes moyennes alsaciennes.

Au vu des 10000 électeurs espérés par la fédération socialiste du Bas-Rhin, le résultat final, tant à Strasbourg qu'ailleurs dans le département, va bien plus loin que ce chiffre en lui-même déjà honorable. Les chiffres ont parlé et quoiqu'on en dise à l'UMP, les primaires citoyennes auront été et demeureront un  succès   incontestable.

 

L'intérêt des primaires, au delà du choix des candidats en lice, à résidé dans cette première que constitue l'invitation faite aux sypathisants de gauche à élire celui ou celle qui devra affronter Nicolas Sarkozy lors de la prochaine élection présidentielle


Si l'on connait assez bien  la topographie militante du Parti socialiste, celle de ses sympathisants l'est beaucoup moins. A ce jour, les informations possédées  tiennent plus lieu de considérations discutables que de données fiables articulées dans le temps et dans l'espace.

Nul doute, que les résultats des primaires seront un secours bien  utile pour déterminer de façon plus opérationnelle, ce « peuple de gauche ». A commencer par ces régions où comme en Alsace, partis de gauche et parti socialiste peinent à faire valoir leurs thèses dans les urnes. Ici plus qu'ailleurs, ce n'est pas tant le quantitatif qui importe, mais bien ce qualitatif qu'il s'agira d'élucider au vue de données désormais disponibles en plus grand nombre.

 

Quel est le profil type du sympathisant socialiste ? Quelles sont ses variables ? Que souhaite-t-il ? En quoi le programme socialiste est-il susceptible de l'interesser sinon de l'engager ?


Autant de questions auxquelles la simple analyse formelle des 2 tours de scrutin pemet déjà de répondre en partie.

Il n'a échappé à personne qu'un certain nombre d'électeurs du 1er tour ne se sont pas présentés le 19 octobre. Inversement de nouveaux votants sont venus s'ajouter à ceux du 1er tour.

 

Doit-on voir dans les supporters des éliminés du 1er tour, le gros des absents du 2ème tour ? et si oui, qui sont-ils ? ceux ayant voté Montebourg ? des électeurs de partis à la gauche du PS exprimant leur choix pour une candidature supposée plus proche de leurs convictions ? ...ou des électeurs de droite en service commandé pour faire élire le candidat à priori le moins dangereux pour Nicolas Sarkozy (si, si, il y en avait) ?

Ces questions méritent d'être posées, pour le moins dans certains bureaux de vote comme à Wolfisheim où ce sont près d'un tiers des électeurs du 9 octobre qui se sont abstenus lors du 2ème tour, ce tiers que d'aucuns imaginent pour partie dans les 16% ayant voté Montebourg.

 

Inversement, quels peuvent être ces électeurs du second tour ? ceux portés par la dynamique du 9 octobre ? les partisants du vote utile ? Les empêchés du 1er tour?


La nette domination de François Hollande dans la grande majorité des départements et territoires d'outre mer n'empêche pas certaines  questions vis à vis de quartiers, territoires ou villes d'importance.

 

Paris a voté Martine Aubry, là où dans les 16ème et 7ème arrondissements François Hollande obtient respectivement 65,4% et 62,8% des voix. Doit-on comparer ces chiffres avec ceux de Strasbourg, votant (de peu il est vrai) à 50,27% pour la 1ere secrétaire du parti alors que François Hollande fait ses meilleurs scores dans les quartiers du Conseil des quinze,  de la Forêt noire ou bien encore à la Robertsau, des quartiers, convenons en, pas spécialement populaires ?

L'UMP locale (laquelle?) se gaussait récemment du score de Martine Aubry au 1er tour des primaires à Bischheim, au prétexte que les élus d'opposition de cette commune avaient appelé à voter pour elle. Outre que cette UMP sans visage aura été mal informée (tous les élus PS Bischheimois ne s'étant prononcé pour Martine Aubry), on aurait aimé connaître son appréciation des  chiffres nationaux démontrant à l'envie toute la difficulté que les partis politiques de droite comme de gauche ont à pénétrer ces quartiers populaires et à y faire souche de façon pérenne. 

En ce sens les chiffres de fréquentation du 2ème tour, 4,1% à Trappes (Yvelynes), 4,3% à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint Denis) répondent à ceux du Neuhof, de Hautepierre ou bien de l'Elsau.

A l'inverse, lors de ce 2ème tour, on aura voté autant à Souffelweyersheim qu'à Strasbourg, alors que les deux communes concernées, Reichstett et Souffelweyersheim sont toutes deux gouvernées par des maires UMP.

 

Et maintenant ?

 

Difficile au final  d'apporter des conclusions certaines au déboté de ces primaires. En la matière  la nouvelle donne de ces 2 tours est aussi pain béni pour les spécialistes de la démographie, de l'urbanologie, de l'histoire contemporaine, de la géographie politique, de la sociologie et de bien d'autres disciplines encore. Nul doute que ces derniers sauront apporter ce supplément d'information qui aujourd'hui manque à la juste appréciation  de ce que peut être l'électorat de gauche, l'électorat socialiste, étalonné à l'aune d'une 5ème république vieille d'un demi siècle déjà.

 

 Le Parti socialiste a tout intérêt à se frotter à ces disciplines , à partir du moment où intégrant les ultimes conséquences de la présidentialisation d'un régime, il se transforme en un mouvement apte à répondre du mieux possible aux échéances électorales qui s'imposent à lui.



Les résultats dans la CUS


Bischheim Les Pruneliers


François Hollande 90 voix - 51.43%

Martine Aubry 85 voix - 48.57%

Votes Blancs et nuls 0 voix


Bischheim Cheval Blanc


Votants 367

François Hollande 184 voix - 50.14%

Martine Aubry 183 voix - 49.86%

Votes Blancs et nuls 0 voix


Ostwald


Votants 444

François Hollande 242 voix - 54.75%

Martine Aubry 200 voix - 45.25%

Votes Blancs et nuls 2 voix


Wolfisheim


Votants 698

François Hollande 362 voix - 51.94%

Martine Aubry 335 voix - 48.06%

Votes Blancs et nuls

 

Lingolsheim


Votants 533

François Hollande 278 voix - 52.16%

Martine Aubry 255 voix - 47.84%

Votes Blancs et nuls 0 voix


Illkirch 1


Votants 470

François Hollande 283 voix - 60.6%

Martine Aubry 184 voix - 39.4%

Votes Blancs et nuls 3 voix


Illkirch 2


Votants 526

François Hollande 308 voix - 59.12%

Martine Aubry 213 voix - 40.88%

Votes Blancs et nuls 5 voix


Eschau


Votants469

François Hollande 239 voix - 50.96%

Martine Aubry 230 voix - 49.04%

Votes Blancs et nuls 0 voix


Souffelweyersheim (données à confirmer)



Hoenheim 1


Votants182

François Hollande 99 voix - 54.4%

Martine Aubry 83 voix - 45.6%

Votes Blancs et nuls 0 voix


Hoenheim 2


Votants154

François Hollande 90 voix - 58.44%

Martine Aubry 64 voix - 41.56%

Votes Blancs et nuls


La Wantzenau


Votants 375

François Hollande 188 voix - 50.13%

Martine Aubry 187 voix - 49.87%

Votes Blancs et nuls


Geispolsheim


Votants 340

François Hollande 184 voix - 54.44%

Martine Aubry 154 voix - 45.56%

Votes Blancs et nuls 2 voix


Mundolsheim


Votants 557

François Hollande 318 voix - 57.3%

Martine Aubry 237 voix - 42.7%

Votes Blancs et nuls 2 voix


Schiltigheim Normandie


Votants 275

François Hollande 134 voix - 48.73%

Martine Aubry 141 voix - 51.27%

Votes Blancs et nuls 0 voix


Schiltigheim Victor Hugo


Votants 99

François Hollande 51 voix - 52.04%

Martine Aubry 47 voix - 47.96%

Votes Blancs et nuls 1 voix


Schiltigheim Exen


Votants 436

François Hollande 221 voix - 51.04%

Martine Aubry 212 voix - 48.96%

Votes Blancs et nuls 3 voix


Schiltigheim Leclerc


Votants 278

 

François Hollande 158 voix - 57.04%

 

Martine Aubry 119 voix - 42.96%

 

Votes Blancs et nuls 1 voix

 



Les résultats à Strasbourg


 

Bureaux de vote - Exprimés - Martine Aubry - François Hollande


MEINAU CANARDIERE 204 202 97 105

ROBERTSAU 1 461 460 204 256

ROBERTSAU 2 414 412 190 222

PORT DU RHIN 23 23 15 8

HAUTEPIERRE CATHERINE 150 150 66 84

NEUDORF MUSAU 1 303 302 139 163

NEUDORF MUSAU 2 467 460 234 226

KOENIGSHOFFEN 362 362 185 177

Conseil des XV 1 220 220 104 116

Conseil des XV 2 388 388 203 185

NEUDORF NEUFELD 1 566 566 305 261

NEUDORF NEUFELD 2 282 282 171 111

HAUTEPIERRE ELEONORE 108 108 54 54

ELSAU 1 153 155 55 98

NEUHOF REUSS 1 192 191 99 92

SCHOEPFLIN 1 526 524 265 259

SCHOEPFLIN 2 428 426 209 217

ST THOMAS 1 551 549 313 236

ST THOMAS 2 313 313 192 121

ESPLANADE 1 256 255 115 140

ESPLANADE 2 278 274 142 132

MONTAGNE VERTE 1 277 277 135 142

NEUHOF STOCKFELD 1 185 184 86 98

MEINAU LEZAI MARNESIA 289 288 128 160

SCHEPPFLER 194 189 103 86

CRONENBOURG HIRTZ 1 391 391 189 202

CRONENBOURG PEREY 1 254 253 105 148

POTERIES STOSKOPF 1 178 178 90 88

KRUTENAU 1 358 355 219 136

KRUTENAU 2 359 358 203 155

FORET NOIRE 1 589 585 285 300

Conseil des XV AUP 1 508 508 236 272

Conseil des XV AUP 2 227 226 100 126



Résultats des 33 bureaux



Exprimés 10414

Martine Aubry 5236 – 50,27%

François Hollande 5176 – 49,70%





Repost 0
Published by Parti socialiste Mundolsheim - dans Parti socialiste
commenter cet article
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 16:41

 

 

 

ensemble-pour-gagner.png

   

 

Sur près de 3 millions de votants et 56,57% de suffrages exprimés, la victoire de François Hollande ne souffre aucun doute. Il est vrai que l'UMP avait anticipé les résultats en lui réservant se meilleures flèches « Hollande ce n'est rien, ce n'est que le plus petit dénominateur commun, c'est le truc qui ne dérange personne ».

 

Faut-il s'appeler Jean-François Copé, secrétaire générale de l'UMP, pour croire que l'ironie mordante sera à même d'effacer, celui qui d'ores et déjà perçu comme le plus dangereux candidat de Nicolas Sarkozy aux prochaines présidentielles.

N'est-ce pas ce même Copé qui mardi 18 octobre, convoque son parti « pour dénoncer chiffres à l'appui les mensonges du programme du PS »... comme si nos compatriotes pouvaient se satisfaire d'une diatribe à l'encontre du parti socialiste là où le président sortant présente un bilan calamiteux qui doit fort peu à la crise.

 

A six mois de la prochaine échéance présidentielle, on chercherait en vain à l'UMP ce soupçon de programme faisant pendant au projet socialiste adopté en convention le 28 mai 2011 après des débats longs et fructueux au sein de toutes les instances du parti.

 

Pour ces primaires qui sans conteste inaugurent une nouvelle ère dans l'histoire de la 5ème république, mieux vaut donc retenir le jugement de Jean-Pierre Raffarin parlant « d'une façon intelligente de légitimer » le candidat issu des urnes.

On peut affirmer sans crainte qu'avec le choix de François Hollande, c'est aussi le début de la campagne qui est lancé, non pas tant parce que la plupart des candidats à la prochaine  présidentielle sont déjà connus, mais bien pour voir en la personne du candidat socialiste , le « meilleur adversaire » de Nicolas Sarkozy, celui susceptible de gagner jusque que dans le  camp  du président en titre ces voix qui ont manqué à la droite pour emporter les élections intervenues depuis 2007.

 

Place donc à la campagne des présidentielles.

 

Dans la bataille qui s'annonce,  celle de la justice sociale contre les privilèges du pouvoir et de la richesse, les accents du premier discours de François Hollande candidat de tous ceux qui espèrent d'une gauche forte et retrouvée, la force du Je prenant lieu et place du Nous, ramène à des élans que l'on croyait perdus, ces élans qui plus d'une d'une fois dans l'histoire de notre pays ont permis le redressement là où le cours des événements promettait le néant.

« Françaises, Français,Ce soir, j'ai reçu un mandat du peuple de gauche. J'y consacrerai toutes mes forces, toute mon énergie. J'ai la volonté de réussir le changement. Je ferai en sorte d'y parvenir en convainquant de la justesse de ma démarche, de la force de notre approche. Vive la République et vive la France. »

 

Francis Alexis HAMMER

 

 



 

 

Les résultats nationaux (non définitifs)

Bureaux de vote

7 510/9 425

9 407/9 425

Votants

2 331 990

2 860 157

François Hollande

1 306 539 voix - 56.39%

1 607 268 voix - 56.57%

Martine Aubry

1 010 313 voix - 43.61%

1 233 899 voix - 43.43%

 

 

 



Les résultats dans le Bas-Rhin (non définitifs)

Bureaux de vote

74/90

89/90

Votants

21 313

26 521

François Hollande

11 121 voix - 52.35%

13 766 voix - 52.08%

Martine Aubry

10 123 voix - 47.65%

12 668 voix - 47.92%

Votes Blancs et nuls

69 voix

87 voix

 



Les résultats dans le canton de Mundolsheim et à Vendenheim (non définitifs)



Bureau de vote de Souffelweyersheim

 

Votants 372

 

Nul 1

 

Blanc 0

 

François Hollande 199

 

Martine Aubry 172

 

Bureau de vote de Mundolsheim

 

Votants 557

 

Nul 2

 

Blanc 0

 

François Hollande 318

 

Martine Aubry 237

 

Bureau de vote de Wolfisheim

 

Votants 698

 

Nul 1

 

Blanc 0

 

François Hollande 362

 

Martine Aubry 335


Repost 0
Published by Parti socialiste Mundolsheim - dans Parti socialiste
commenter cet article
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 20:29

 

urne jpg

 

Résultats non validés sur les 3 bureaux 

 

Bureau de vote de Souffelweyersheim

 

Votants 372

 

Nul 1

 

Blanc 0

 

François Hollande 199

 

Martine Aubry 172

 

Bureau de vote de Mundolsheim

 

Votants 557

 

Nul 2

 

Blanc 0

 

François Hollande 318

 

Martine Aubry 237

 

Bureau de vote de Wolfisheim

 

Votants 698

 

Nul 1

 

Blanc 0

 

François Hollande 362

 

Martine Aubry 335

Repost 0
Published by Parti socialiste Mundolsheim - dans Parti socialiste
commenter cet article
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 09:28

 

 

 

 



 N.B : Faire un clic droit sur les textes en rouge pour plus d'informations 

Comment ça marche ?                             

Comment ça marche ?  

Tout le monde peut voter !  

Le calendrier des primaires citoyennes  

Retrait des listes électorales primaires  

Un processus respectueux des données personnelles

Vous voulez agir ?


Chacun peut participer !

Comment faire connaître les primaires ?

Donnez pour les primaires !

 Envoyez un message à vos amis Le kit de mobilisation

Vos questions

Vos questions, nos réponses  

Contactez-nous !


  Restez informés !

Toute l'actualité des primaires  

Toute l'actualité de l'organisation des primaires  

Toute l'actualité de la haute autorité

  S'inscrire à la newsletter   

Espace presse

En plus

Mentions légales Crédits                       

Le kit de communication                                 

Logo



___________________

 

La liste des bureaux de vote des primaires dans le canton de Mundolsheim et à Vendenheim 

Bureaux Ouverts de 9h00 à 19h00

 

 Bureau de Mundolsheim 

 

Club-House - Climont Rue du Climont à Mundolsheim 

Concerne les personnes inscrites sur les listes électorales des  communes suivantes :

 

Lampertheim  

Mittelhausbergen 

Mundolsheim 

Niederhausbergen 

Vendenheim



Bureau de vote de Souffelweyersheim 

 

Maison communale Rue des 7 Arpents à Souffelweyersheim 

Concerne les personnes inscrites sur les listes électorales des communes suivantes :

  

Reichstett 

 Souffelweyersheim



Bureau de vote de Wolfisheim 

 

La Petite Mairie- Rue des Seigneurs à Wolfisheim 

Concerne les personnes inscrites sur les listes électorales des communes suivantes :

 

Achenheim  

Breuschwickersheim  

Eckbolsheim  

Hangenbieten

Ittenheim

Oberhausbergen

Oberschaeffolsheim 

 

Tous les bureaux de vote des Primaires dans le Bas-Rhin



  • BISCHHEIM-PRUNELIERS1 82, avenue de Périgueux

  • BISCHHEIM-CHEVAL BLANC1 2a, avenue de Périgueux

  • OSTWALD1 3, rue Albert Gérig

  • BENFELD1 rue du hohwald

  • HOCHFELDEN1 rue de l'abbé weissrock

  • DETTWILLER1 Place de l'Eglise (face au Foyer socio-éducatif)

  • WOLFISHEIM 1 rue des Seigneurs

  • LINGOLSHEIM1 rue du chateau

  • ROSHEIM1 4 avenue Foch

  • PETERSBACH1 7a rue principale

  • BRUMATH1 29 rue André Malraux

  • BAREMBACH1 14 rue principale

  • ILLKIRCH 1 181 route de Lyon

  • ILLKIRCH 2 181 route de Lyon

  • ERSTEIN1 rue d'Obernai

  • MARLENHEIM1 rue des roses

  • BARR1 4 rue des tanneurs

  • ESCHAU1 27 rue des sports

  • BISCHWILLER1 rue des charrons

  • MARCKOLSHEIM1 24 rue du Maréchal Foch

  • DRULINGEN1 23 rue du général Leclercq

  • INGWILLER1 85 rue du Général Gourreau

  • SOUFFELWEYERSHEIM 1 8 rue septs arpents

  • PFAFFENHOFFEN1 17, rue du docteur Albert Schweitzer

  • SAALES 1 41 grand rue

  • WOERTH1 11 rue des Turcos

  • HOENHEIM1 25 rue des voyageurs

  • HAGUENAU1 7 rue des remparts

  • HAGUENAU2 7 rue des remparts

  • WASSELONNE1 2 IMPASSE ROMANTICA

  • OBERNAI1 2 avenue Gail

  • MOLSHEIM1 rue Charles Mistler

  • THAL-MARMOUTIER1 5 rue ballerich

  • MUTZIG1 4 rue de l'Eglise

  • DOSSENHEIM1 188 GRAND RUE

  • LA WANTZENAU1 11 et 13 rue des heros

  • BOUXWILLER1 6 place du chateau

  • GRIESHEIM1 place du tilleul

  • GEISPOLSHEIM1 rue de paris

  • NIEDERLAUTERBACH1 2 rue principale

  • MUNDOLSHEIM 1 rue du climont

  • SOULTZ SOUS FORETS1 rue des écoles

  • TRUCHTERSHEIM1 place du marché

  • VILLE1 6 promenade du Klosterwald

  • MONSWILLER1 7 Grande Rue

  • SELESTAT VILLE1 Rue Saint-Léonard

  • SELESTAT CANTON2 Rue Saint-Léonard

  • SCHILTIGHEIM-NORMANDIE1 10 rue du Poitou

  • SCHILTIGHEIM-HUGO1 rue Sébastien Brandt

  • SCHILTIGHEIM-EXEN1 112 rue de Bischwiller

  • SCHILTIGHEIM-LECLERC1 15 avenue du 23 novembre

  • SAVERNE 1 12 rue de Gottenhouse

  • SAVERNE 2 12 rue de Gottenhouse

  • HOENHEIM2 25 rue des voyageurs

  • WISSEMBOURG1 place de la République.

  • NIEDERBRONN 1 1 D28 16 AVENUE DE LA LIBÉRATION

  • MEINAU - CANARDIÈRE1 avenue de Normandie

  • ROBERTSAU1 rue de la Papeterie

  • ROBERTSAU2 rue de la Papeterie

  • PORT DU RHIN1 170, route du Rhin

  • HAUTEPIERRE - CATHERINE1 24, place Flaubert

  • NEUDORF -MUSAU1 27 rue de la Ménagerie

  • NEUDORF -MUSAU2 27 rue de la Ménagerie

  • KOENIGSHOFFEN1 61 route des Romains

  • CONSEIL DES XV 1 13, rue Rotterdam

  • CONSEIL DES XV 2 13, rue Rotterdam

  • NEUDORF-NEUFELD1 1, rue du Sundgau

  • NEUDORF-NEUFELD2 1, rue du Sundgau

  • HAUTEPIERRE ELEONORE 1 5-7, place Montaigne

  • ELSAU1 3 rue Léonard de Vinci

  • NEUHOF-REUSS1 8, Allée Reuss

  • CENTRE SCHOEPFLIN1 6, quai Schoepflin

  • CENTRE SCHOEPFLIN2 6, quai Schoepflin

  • GARE - SAINT THOMAS1 2, rue de la Monnaie

  • GARE - SAINT THOMAS2 2, rue de la Monnaie

  • ESPLANADE1 8-10, rue Vauban

  • ESPLANADE2 8-10, rue Vauban

  • MONTAGNE VERTE1 10, chemin du Gliesberg

  • NEUHOF-STOCKFELD1 2, rue Welsch

  • MEINAU-LEZAY MARMESIA1 24, rue du Poitou

  • GARE-SCHEPPLER1 3, rue de Fouday

  • CRONENBOURG - HIRTZ1 93, route de Mittelhausbergen

  • CRONENBOURG - PEREY1 19, rue du Rieth

  • POTERIES -STOSKOPF1 rue Colette

  • BOURSE-KRUTENAU1 5, rue du Jura

  • BOURSE-KRUTENAU2 5, rue du Jura

  • CENTRE FORÊT NOIRE 1 6 Rue de Bitche

  • CONSEIL XV -AUP1 7 avenue de la foret noire

  • CONSEIL XV -AUP2 7 avenue de la foret noire

  • SARRE UNION1 26 rue de phalsbourg

 

 Où est mon bureau de vote ?

 

Attention ! C'est l'adresse de votre inscription sur listes électorales au 31 décembre 2010 qui détermine votre bureau de vote des primaires.

Besoin d'aide pour trouver votre bureau de vote ? Appelez le 0825 05 2012
(0,15 cts la minute depuis un poste fixe) du lundi au samedi de 9h à 19h ainsi que les dimanches 2, 9 et 16 octobre.

Repost 0
Published by Parti socialiste Mundolsheim - dans Parti socialiste
commenter cet article
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 12:22

 

urne-_jpg.jpg

  

Résultats validés

 

Wolfisheim  

 

 

 

Données validées par les comités départementaux et/ou la Haute Autorité des Primaires 

Votants

 

660

 

Arnaud Montebourg

107 voix - 16%

Martine Aubry

215 voix - 33%

Jean-Michel Baylet

6 voix - 1%

Manuel Valls

57 voix - 9%

François Hollande

243 voix - 37%

Ségolène Royal

32 voix - 5%

Votes Blancs et nuls

 

2 voix

 

Plus d'infos sur ce bureau de vote : http://bureauxdevote.lesprimairescitoyennes.fr/bvp/380706

 

  

Souffelweyersheim 


 Votants

 

327

Arnaud Montebourg

62 voix - 19%

Martine Aubry

94 voix - 29%

Jean-Michel Baylet

0 voix - 0%

Manuel Valls

18 voix - 6%

François Hollande

141 voix - 43%

Ségolène Royal

12 voix - 4%

Votes Blancs et nuls

0 voix

 

Plus d'infos sur ce bureau de vote : http://bureauxdevote.lesprimairescitoyennes.fr/bvp/349878  

 

Mundolsheim  

 

Votants

 

549

Arnaud Montebourg

74 voix - 13%

Martine Aubry

157 voix - 29%

Jean-Michel Baylet

2 voix - 0%

Manuel Valls

49 voix - 9%

François Hollande

231 voix - 42%

Ségolène Royal

36 voix - 7%

Votes Blancs et nuls

1 voix

 

Plus d'infos sur ce bureau de vote : http://bureauxdevote.lesprimairescitoyennes.fr/bvp/369112

Préparons le changement en 2012 :
Restez informé ! Contactez nous

Section Daniel MAYER Canton de Mundolsheim
Fédération du Bas Rhin du Parti Socialiste
8 rue Saint-Ehrard - 67100 Strasbourg
Tel : 06 02 26 58 32
Courriel : ps.mundolsheim@gmail.com

Repost 0
Published by Parti socialiste Mundolsheim - dans Parti socialiste
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 11:45

reveil.jpg-3.jpg

 

Plus de 30% des électeurs ayant voté pour Ségolène Royal au 1er tour des présidentielles de 2007 se sont rendus aux urnes lors de cette primaire citoyenne. Un résultat remarquable pour le canton de Mundolsheim (augmenté de l'adjonction de Vendenheim), un score  qu’il ne faudrait cependant pas mettre en perspective avec celui obtenu à Strasbourg pas plus qu'avec ceux issus des cantons ruraux du Bas-Rhin.

 

Difficile en effet de comparer l’offre en présence sur l’ensemble du département, difficile aussi d’arrimer le chiffre des votants dans certains cantons ruraux avec ceux exprimés à Strasbourg.

Plus de 29% des suffrages exprimés pour Ségolène Royal au 1er tour  des présidentielles de 2007 à Strasbourg, 13 à 17%  dans le canton de Mundolsheim, parfois moitié moins dans certains cantons ruraux. La donne au départ n’était pas la même.

Un ou plusieurs bureaux dans chaque quartier pour ce qui concerne le chef lieu. Souvent un seul  pour les quelques dix ou vingt communes d’un canton rural. Avoir un bureau de vote à portée de main où parcourir 10 km pour se rendre au lieu de vote le plus proche a-t-il influé sur le nombre des votants ? la question est à poser.

 

Et pour en revenir au canton de Mundolsheim, difficile enfin de ne pas voir dans la participation de ce premier tour des primaires, autre chose qu’un succès d’estime. Les commentateurs les plus avertis avançaient prudemment le chiffre de quelques centaines...tout en insistant sur une possibilité de surprise quant aux issues de ce scrutin. Une précaution pas inutile au vu du verdict des urnes !

Il faut le savoir, les résultats des dernières consultations dans ce canton ont laissé des traces. Donné pour être en ces lieux  le 3ème, voir le 4ème parti en nombre de voix, le Parti socialiste n’a jamais été en ces terres en situation de contester  l’ordre établi  et la main mise des partis conservateurs, aussi loin qu’existent les élections républicaines.

 

Doit-on  imaginer à travers les bons chiffres de ce 1er tour,  un impact à retardement du score réalisé par le Front national lors des dernières cantonales, un impact qui aux yeux de nombreux électeurs de gauche, aurait sonné comme une nécessité à réagir sinon agir ?

On peut également imaginer la résonnance de ce que l’une ou l’autre des propositions émises lors de cette campagne du 1er tour  a pu avoir comme effet au niveau des préoccupations de certains récents électeurs frontistes venus de la gauche. Passé les feux du phénomène « Marine » celui d’un mouvement protestataire tentant de se draper dans l’aura des vertus républicaines, il semble bien qu’aujourd’hui le  roi FN soit nu.

En tous les cas,  ce ne sont pas les resucés d’un discours qui se veut novateur qui peuvent rassurer en quoi que ce soit les attentes de celles et ceux qui se débattent avec des fins de mois difficiles : des propositions ineptes dans leurs applications, inquiétantes au regard de la doxa républicaine et profondément injustes vis-à-vis des électeurs les plus fragiles, des propositions frontistes qui aujourd’hui se révèlent pour ce qu’elles sont réellement.

 

Le fait de compter un sénateur, deux conseillers régionaux, un conseiller général tous UMP plus une ribambelle de maires non inscrits mais en réalité classés à droite, le fait surtout de voir le débat démocratique se cantonner entre droite et droite quand ce n’est pas entre droite et extrême droite, tout cela finit par rendre aux yeux de beaucoup, insupportable l’idée d’avoir à supporter encore et toujours des situations politiques que l’on ne partage pas alors que les uns et les autres ne cessent de s’interroger du chemin à suivre pour trouver les clefs du changement.

 

Alors oui,  si les électeurs de gauche dans ce canton se sont rendus aux urnes en si grand nombre ce dimanche 9 octobre, c’est bien sûr pour exprimer leur foi envers les propositions de tel ou tel candidat socialiste, mais aussi,  et c’est ainsi qu’il faut l’entendre, pour montrer leur ras le bol d’une situation ou les exigences d’une alternance politique sont sans cesse repoussées,  pour porter le discours collectif d’une présence plus affirmée du Parti socialiste dans ce canton, cette terra incognita  adossée au phénomène « rurbain », un phénomène dont il s’agit désormais de prendre en compte le quotidien de ses acteurs, un quotidien qui n’est ni celui de la ville ni celui des campagnes comme aime à le rappeler trop souvent nombre d’élus de droite.

 

La section socialiste du canton pour être une section jeune, n’en est pas moins très active. Elle est depuis ses débuts attentive à relayer les valeurs du socialisme dans ce bout du territoire national,  attentive surtout à pouvoir visibiliser un discours, des modes de vie, des espérances que le sens commun et les grilles de lectures politiques peinent à comprendre autrement que par des schémas éculés à droite et des interrogations encore en gestation à gauche.

Sa priorité est et restera son attachement à la construction d’une véritable alternative de gauche dans un canton où nombre de dossiers  croupissent à l’ombre d’étagères poussiéreuses quand ce n’est pas ces vérités qui dérangent, ces vérités que  le pouvoir en place n'a de cesse de balayer sous le tapis.

 

Francis Alexis HAMMER

Repost 0
Published by Parti socialiste Mundolsheim - dans Parti socialiste
commenter cet article
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 16:38

 

 

Pour les candidats membres du PS il faut recueillir soit:
- 5% des parlementaires socialistes (soit 17 parrainages),
- 5% des membres titulaires du Conseil national (soit 16 parrainages)
- 5% des conseiller-es régionaux ou généraux socialistes (soit 100 parrainages) issus d’au moins 10 départements et 4 régions,
- 5% des maires socialistes des villes de plus de 10.000 habitants (soit 16 parrainages) issus d’au moins 4 régions. Un seul parrainage par personne sera autorisé.
Les autres partis qui décideraient de participer à ces primaires fixeront eux mêmes les règles pour être candidats.

 

 

 

 

 

 

 

 

N.B : Faire un clic droit sur les textes en rouge pour plus d'informations 


Comment ça marche ?

·                                 Comment ça marche ?

·                                 Tout le monde peut voter !

·                                 Où dois-je voter ?

·                                 Le calendrier des primaires citoyennes

·                                 Retrait des listes électorales primaires

·                                 Un processus respectueux des données personnelles

Vous voulez agir ?

·                                            Chacun peut participer !

·                                 Comment faire connaître les primaires ?

·                                 Donnez pour les primaires !

·                                 Envoyez un message à vos amis

·                                 Le kit de mobilisation

Vos questions

·                                            Vos questions, nos réponses

·                                          Contactez-nous !

Restez informés !

·                                 Toute l'actualité des primaires

·                                 Toute l'actualité de l'organisation des primaires

·                                 Toute l'actualité de la haute autorité

·                                 S'inscrire à la newsletter

·                                 Espace presse

En plus

·                                 Mentions légales

·                                 Informatique et libertés

·                                 Crédits

·                                 Plan du site

·                                 Le kit de communication

·                                 Logo

_____________________

 

 

La liste des bureaux de vote dans le canton de Mundolsheim et à Vendenheim

 

Bureaux Ouverts de 9h00 à 19h00

 

 Bureau de Mundolsheim 

 

Club-House - Climont Rue du Climont à Mundolsheim 

Concerne les personnes inscrites sur les listes électorales des  communes suivantes :

  • Lampertheim  
  • Mittelhausbergen 
  • Mundolsheim  
  • Niederhausbergen  
  • Vendenheim

Bureau de vote de Souffelweyersheim 

 

Maison communale Rue des 7 Arpents à Souffelweyersheim 

Concerne les personnes inscrites sur les listes électorales des communes suivantes :

  •  Reichstett 
  •  Souffelweyersheim

Bureau de vote de Wolfisheim  

 

La Petite Mairie - Rue des Seigneurs à Wolfisheim 

Concerne les personnes inscrites sur les listes électorales des communes suivantes :

  • Achenheim  
  • Breuschwickersheim  
  • Eckbolsheim  
  • Hangenbieten
  • Ittenheim
  • Oberhausbergen
  • Oberschaeffolsheim

 

 

 

Repost 0
Published by Parti socialiste Mundolsheim - dans Parti socialiste
commenter cet article